Archives de Tag: huile olive

les poivrons du souvenir

IMG_1503.JPGJe  suis, sans grande assiduité, elle me pardonnera, ce blog très dynamique comparé au bel endormi qu’est le mien….

Dans un de ses billets, l’auteure explique avoir  pris plaisir à retrouver les carnets de cuisine que sa maman lui envoyait depuis 1995

Elle nous propose comme un jeu, de choisir une ou plusieurs recettes, de les exécuter en les reproduisant fidèlement ou non, elle nous laisse le loisir d’y ajouter notre touche personnelle.

Vous me connaissez, je suis incapable de suivre une recette à la lettre encore moins de refaire deux fois de suite la même chose.

j’ai choisi la recette des poivrons doux à l’orientale.

Nous connaissons tous la salade de poivrons tellement parfumée, qui rythme nos repas d’été au jardin, sur la terrasse ou qui nous accompagne en pic-nic;  mais la version de sa maman est un peu différente

cuisine7.jpg

 

Voici ma version

4 poivrons doux : 2 jaunes 2 orangés (ceux de Diego mon producteur bio sont tellement doux, sucrés)

4 oignons doux un peu allongés appelés ici « couilles d’âne  » oui je sais c’est local…..

4 dents d’ail, il est encore bien frais, tendre et parfumé

une dizaine de raisins secs (les miens sont de Malaga) bien dodus

huile d’olive, sel au piment d’Espelette, feuille de laurier, et 1 bonne cuillère à café de cumin en poudre

les poivrons étant très tendres j’ai zappé l’épreuve du grill.

Les laver, sécher, épépiner puis découper en lanières fines

Eplucher les oignons et les découper en longueur, hauteur, largeur, rondelles comme vous voulez mais attention à vos doigts

Eplucher l’ail et le trancher finement

Dans une poêle en fonte ou autre mettre 3 cuillères à soupe d’huile d’olive faire fondre  les oignons puis ajouter les lanières de poivrons, l’ail, le laurier les raisins , assaisonner et saupoudrer de cumin moulu

laisser confire à feu doux jusqu’à ce que les poivrons soient bien tendres

déguster comme vous aimez tiède ou froid; attention l’huile fige au frigo

Nous avons beaucoup aimé l’ajout des raisins secs

wdAb11ECQ5GGjwyX3gUkSg.jpg

et si je revenais vous parler du taboulé de tante Sylvie ? recette issue des mêmes carnets