Laissez dormir les coings, ils n’en seront que meilleurs

Cette année encore, ma copine Mireille, m’a offert un gros cageot de coings bio, ramassés en Camargue près d’une jolie roulotte.

Je n’ai pas eu le temps de tous les préparer, et parfois je jetais un regard furtif et interrogateur à la corbeille qui les hébergeait.
Cependant la bonne odeur qui se répandait dans l’appartement laissait penser que tout n’était pas perdu.
Hier soir, j’ai décidé de m’occuper d’eux, et vous savez, quoi ?? en voyant le résultat j’étais très contente d’avoir attendu, la gelée est bien plus parfumée, la couleur bien prononcée, pas de panique, les coings sont des fruits patients !
Les recettes, oui il y aura 2 recettes aujourd’hui, sont issues du livre :
Les 13 desserts en Provence, de René Husson, éditions Fleurines
Gelée de coings
Il faut 1kg de sucre pour 1 litre de jus de coings
La veille, laver et/ou essuyer les coings, les couper en quartiers grossiers, réserver les coeurs et pépins dans une mousseline
Pelez les quartiers de fruits, mettez les dans une bassine à confiture, couvrez d’eau, faites cuire 15 minutes. Eteignez le feu et laisser « infuser »toute la nuit. Gardez bien vos coeurs et pépins.
Le jour même filter le jus, pesez le liquide, remettre dans la bassine avec le même poids de sucre et la mousseline renfermant les coeurs et pépins
Faire cuire jusqu’à ce que la gelée prenne et devienne rosée
Tester en mettant une goutte de gelée sur une assiette, elle doit être consistante.
Retirer la mousseline contenant les coeurs et pépins, ils sont confits, regardez comme c’est joli !! Mettre en pot. Evitez de les mettre à l’envers, la gelée prend lentement…
J’ai vu que l’auteur proposait une recette de confiture, j’ai testé et je ne regrette pas.
Confiture de coings :
Confiture de coings : 1 kilo de sucre en poudre pour 1 kilo de chair de fruit
J’ai utilisé les coings qui avait macéré la veille et dont le jus à servi à la gelée
Couper en petit dés, mettre dans la bassine à confiture, couvrir d’eau sans dépasser le niveau des coings, ajouter la même poids de sucre que de fruits.
Cuire à feu doux pendant environ 1 heure, jusqu’à ce que les fruits deviennent rose transparent.
Mettre en pot, là pas de contre indications vous pouvez retourner les pots !!
Plus consistante que la gelée, elle est fondante, un peu comme les poires.
J’ai parfumé avec les graines de 20 gousses de cardamome.
En version salée l’an dernier j’avais fait un chutney coings/kakis c’etait ici :
Je vous recommande aussi les recettes de Véronique

Une réponse à “Laissez dormir les coings, ils n’en seront que meilleurs

  1. bonjour avec la pulpe des fruits je fais des^pâtes de fruits qui se gardent jusqu’a noël
    pour les pâtes même poids de pulpe que de sucre et cuire sans cesser de remuer lorque cela prend une couleur ambre retirer du feux puis étaler sur une feuille de papier sulfurisé huilé légerement
    laisser refroidir ,pendant 3 jours ,puis couper en carré que l’on roulera dans du sucre cristalisé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s