Les chips de manioc

Le manioc, est un arbuste vivace, originaire d’Amérique du sud et en particulier du plateau des Guyanes……

On consomme les racines, tubercules riches en amidon.
En Guyane, contrairement au Brésil, les feuilles sont peu recherchées

En cette saison des pluies très copieuse, les racines sont tendres, blanches et très charnues, j’en ai acheté cette semaine au marché.


Ce manioc ci, appelé cra manioc n’a pas besoin de préparation avant dégustation, il n’est ni amer, ni toxique, par contre il ne se conserve pas longtemps; tout au plus 3 ou 4 jours dans le bac à légumes du frigo
Dès qu’il devient violet, il faut le jeter.

L’autre manioc, amer et toxique doit subir un traitement avant transformation et consommation, il donne le tapioca, la cassave et le couac dont je vous ai déja parlé

J’ai vu en métropole des tubercules de cra manioc chez Tang, dans le quartier indien et dans le sud, à Nîmes vous en trouverez à « Grand frais » Pour le voyage, il est conservé par une couche de parafine.
Si vous en trouvez, achetez en pour en faire des chips ou même des frites,vous ne serez pas déçus.

Il suffit de choisir une belle racine, longue, de bonne section et bien blanche, légèrement humide au toucher. Ensuite il faut peler comme une pomme de terre, en dépit de son aspect bout de bois, c’est très tendre. Une fois pelée, lavez la racine pour enlever un peu d’amidon et séchez bien.
Vous allez alors couper des tranches de 1/2 cm ou même de

1cm, si vous les voulez bien moelleux. Il ne reste plus qu’à plonger ces chips dans un bain de friture chaude (huile neutre)

Voyez comme elle sont blanches presque nacrées
avant friture.
Egoutter sur un papier absorbant et saupoudrer de fleur de sel ou de sel au piment d’Espelette (Anne, il m’en reste encore) normalement le Ti punch se prépare en même temps que ça ptchiuut ptchuit dans la friteuse !!

Tu vois Gracianne, c’est aussi bien que des frites pour accompagner le poulet boucané !!

2 réponses à “Les chips de manioc

  1. il y a effectivement 2 maniocs : le cru (manihot esculenta crantz) (toxique cru qui nécessite des préparations, le plus souvent transformé en semoule et fécule) et le manioc doux (manihot opi), consommable directement. Le manioc et le cramanioc ne sont qu'une racine, le manihot opi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s