Loubine à l’orientale et son kwac

La loubine est un gros bar ou loup, il change de nom selon le lieu de pêche, Patriiiick a du l’expliquer mais à la vitesse où les billets sont publiés je n’arrive plus trop à suivre….

Toujours est-il qu’en Guyane la loubine est très recherchée pour sa chair fine qui se prête à merveille au carpaccio.

C’est un poisson qui peut peser jusqu’à 5 kilos dans les eaux chaudes de ce côté de l’atlantique, nous l’achetons souvent entier et le poissonnier lève les filets.

J’en ai déjà eu au bout de la canne à pêche et je vous assure que ça bataille fort avant de sortir de l’eau.

Nous mangeons beaucoup de poisson qui n’est pas cher ( 5 euros/kilo) et le plus compliqué est de varier la préparation.

J’ai depuis longtemps le livre Tajines et Pastillas où j’ai pioché l’inspiration pour ce filet de poisson

Pour 2 personnes :

1 filet de loubine, 2 oignons émincés, 2 dents d’ail, 2 cuillères à soupe de cumin moulu, 2 autres de za’atar, 2 cuillères à soupe de persil haché et autant de coriandre fraîche, le jus d’un gros citron doux, la même quantité de vin blanc sec, sel et poivre.

Mettre 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans un plat à tajine, y faire dorer (sans frire) l’oignon coupé et l’ail, y ajouter les épices et les herbes, puis le vin blanc et le jus de citron, laisser confire 2 ou 3 minutes et déposer dessus le filet de poisson lavé et paré.
Laisser cuire tout doucement en surveillant bien pour pas que ça dessèche. Vous pouvez ajouter quelques olives violettes si vous en avez.

Choupette! tes désirs sont des ordres mon amie😉

Souvent les tajines ou autres plat d’inspiration orientale sont accompagnés de semoule de cous cous, j’ai préféré apporter une touche locale en servant du couac (kwac) qui est une sorte de semoule ou de farine grossière de manioc.

La racine du manioc est râpée, égouttée pour en extraire le jus toxique qu’elle contient puis cuite sur une grosse plaque en fonte appelée platine.
Le meilleur couac est celui fabriqué par les amérindiens, je n’aime pas trop celui qui vient du Brésil.

Je le traite comme la semoule, avec de l’eau, de l’huile ou du beurre et du sel, mais pas de cumin.

Attention si vous en mangez pour la première fois, vous allez trouver amer, il faut juste attendre et laisser reposer quelques minutes, l’amertume s’en va

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s